Une étudiante d’Ascencia au 4L Trophy

Mar

27

Une étudiante d’Ascencia au 4L Trophy

Hélène Lebaube, étudiante en Ms 2 Management des Unités Opérationnelles, parcours Marketing, a participé pour la deuxième fois à la course du 4L Trophy, en étant notamment sponsorisée par Ascencia Business School et le Collège de Paris. Arrivée 360ème sur 1450 équipages, Hélène revient sur cet événement unique et solidaire.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le 4L Trophy ?
Le 4L Trophy, c’est le plus grand raid humanitaire étudiant d’Europe. Il fêtait cette année ses 20 ans ! C’est une aventure de plus de 6000km, au départ de Biarritz jusqu’à Marrakech, en Renault 4L. C’est une course d’orientation (à la boussole et au road book uniquement) de 10 jours à but humanitaire : depuis le village départ, la solidarité commence par la distribution de dons alimentaires pour la Croix Rouge Française, puis une fois au Maroc, nous distribuons des fournitures scolaires, sportives et médicales dans le désert de Merzouga pour venir en aide aux enfants isolés du désert marocain. Nous apportons également des dons financiers pour l’association « Enfants du Désert », en charge de la construction des écoles et de la distribution des fournitures apportées par les « trophystes ».

L’esprit du 4L Trophy, c’est de l’entraide, du partage et surtout de la SOLIDARITÉ !

Comment vous est venue l’envie d’y participer ?
Pour toutes ces raisons : l’envie d’aventure, de dépaysement et de solidarité ! J’avais déjà participé à la 16ème édition en 2013. Les motivations qui m’ont poussée à revivre cette expérience incroyable, c’était l’envie de partager ça avec mon père, la 20ème édition étant exceptionnellement ouverte aux anciens participants qui pouvaient concourir avec une personne de leur choix. Je voulais lui rendre hommage pour s’être investi dans mon projet (il avait préparé ma 4L en 2013), et vivre des moments inoubliables entre père et fille.

Quel a été votre souvenir le plus marquant au cours de ce périple ?
L’accueil de population locale en général. Mais surtout les paysages variés et les différentes conditions météorologiques que l’on a pu rencontrer (tempête de neige, pluie, soleil, et beaucoup de poussière). En réalité, il y a beaucoup d’autres bons souvenirs marquants : l’ambiance festive sur les bivouacs, la remise des dons et l’émotion qui s’en dégage, dormir en autonomie seuls dans le désert, etc.

Que retenez-vous de cette aventure ?
Une déconnexion du monde réel pendant 10 jours ; de belles rencontres, que ce soit entre trophystes ou avec les locaux. Je le répète encore, mais ce que l’on retient du 4L Trophy, c’est l’esprit d’entraide : échange de pièces en cas de panne, pousser les voitures dans les bacs à sable, etc. C’est aussi le surpassement de soi.

Quels conseils pourriez-vous donner aux étudiants qui voudraient participer au 4L Trophy ?
Je leur dirais de tenter l’aventure ! Certes c’est un projet qui demande beaucoup d’investissement (comptez au minimum 1 an de préparation, entre la recherche de financement et la préparation de la voiture), mais cela vaut vraiment le coup d’être vécu ! Le retour à la réalité peut être brutal mais on en ressort grandit, avec un regain d’énergie !

Je terminerais avec le slogan du rallye : « Le 4L Trophy ne se raconte pas, il se vit ! »

Bilan humanitaire de ce Trophy 2017 : avec l’ensemble des participants, c’est près de 13 tonnes de nourriture non périssable qui ont été remises à la croix rouge Française de Biarritz. Les dons en matériel scolaires vont permettre la scolarisation de 20 000 enfants et les dons financiers vont permettre la construction de 5 écoles dans le sud-est Marocain ! 2017 restera une très bonne année pour l’association Enfants du Désert.

?
?
?